Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Croisière aux baleines à Tadoussac Surprise à bord d'un zodiac

Publié le 1 août 2016 à 15 h 35
Auteur :
Mariane Lajoie

À Tadoussac, des plaisanciers à bord d’un zodiac pour une croisière aux baleines ont eu toute une frayeur. Un rorqual commun est passé à peine à quelques centimètres d’eux. Les passagers ont eu la chance de voir de près, de très près la deuxième plus grosse baleine du monde, avec ses 18 mètres et ses 50 tonnes.


http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.21.15_pm-cqf64.png

« C’est une première et on a été très surpris, très impressionné de ça. Tout le monde observait une baleine au loin, alors qu’un rorqual commun a surgi tout près du bateau et qui a surpris tout le monde », raconte la conseillère relations publiques et communications aux Croisières AML, Sarah Leblond. « Ils ont eu l’occasion fantastique de voir l’alimentation de surface, de voir le tiers de la baleine. C’est immense, c’est un immense sous-marin, alors je peux comprendre leur stupeur, leur surprise lorsque c’est arrivé », ajoute le directeur du Centre d'interprétation des mammifères marins de Tadoussac, Patrice Corbeil.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.22.06_pm-0td14.png

Il est rare que ce genre de situation arrive, comme les baleines voient les bateaux et qu’elles ne veulent pas se blesser. « La baleine sait qu’il y a présence de zodiaque, de bateau d’embarcation et les baleines vont éviter à peu près tout ce qui flotte en surface. Et c’est ce qui est arrivé, il n’y a pas eu de collision », explique Patrice Corbeil.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.22.40_pm-cb9zx.png

Les détenteurs de permis qui naviguent sur les parcs marins doivent respecter des règlements, comme celui de ne pas s’approcher à moins de cent mètres des baleines. « Les baleines, elles, ne suivent pas les règles. Alors la baleine ne s’est pas tenue à cent mètres du bateau, elle s’est tenue à un mètre du bateau », ajoute-t-il en riant.

En cas de chute dans l’eau, ne vous inquiétez pas, il n’y aurait eu aucun danger, puisque le rorqual commun ne peut pas se nourrir des êtres humains. « L’œsophage d’une baleine, c’est tout petit. Alors moi, je ne peux pas entrer dans l’œsophage de la baleine, surtout avec les baleines ici qui sont des baleines à fanons, elles n’ont pas de dents », asusre M. Corbeil.

Tous les guides et les capitaines rêvent de vivre une telle expérience. « Ils se sont fait gâter. Non, ça n'arrive pas régulièrement. On voit parfois des petits rorquals s’alimenter en surface, mais les grosses baleines, ça arrive moins souvent. Ils ont été chanceux », s'exclame un capitaine d'Otis Excursions.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.24.16_pm-2m3hf.png

« J’ai eu une observation similaire, je l’ai encore dans la tête. Pour le reste de la croisière, on reste fébrile », complète l'un de ses collègues.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.24.06_pm-758hr.png

Le rorqual commun, tel que vu dans la vidéo, mange entre une et deux tonnes de nourriture par jour.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2016-08-01___4.21.39_pm-y72cb.png

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »