Publicité

canaux HDHypothéca Denis Côtéproduits kevin bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Baie-Saint-Paul Omerto : Une demande de plus en plus forte

Publié le 10 avril 2015 à 15 h 33
Auteur :
Marc-Antoine
Le vin de tomates Omerto de Charlevoix continue de surprendre et reçoit des éloges de nombreux experts de partout dans le monde. Devant cette popularité de plus en plus fulgurante, comment le petit domaine de Baie-Saint-Paul compte répondre à la demande?

Après avoir séduit les asiatiques à de nombreuse reprises, le vin de tomates Omerto fait sa marque aux États-Unis. L’Omerto Moelleux a terminé troisième sur plus de 4000 produits dans la plus grande compétition de sa catégorie en Amérique du Nord. Un excellent début pour l’entreprise qui attaquera ce marché en mai prochain.  

«  On va seulement se mettre sur le marché. Donc en ayant une certaine notoriété comme on vient d’avoir ça va aider c’est certain », se réjouit le propriétaire, Pascal Miche.

Pascal Miche s’envolera pour l’Europe dans les prochains jours afin de consolider sa présence en France et en Belgique. Une trentaine de pays seraient également en attente du vin de tomates de Charlevoix. Devant cette popularité, la production passera de 45 000 à 60 000 bouteilles par année.

«  Ici on va être à pleine capacité. Ça va être une année décisionnel. On va savoir à quel moment on va devoir agrandir et l’agrandissement va se faire ici à Baie-Saint-Paul », dit-il.

Les discussions se poursuivent d’ailleurs avec la compagnie asiatique Cathay Pacific afin de s’entendre sur le volume disponible. La ligne aérienne cinq étoiles dessert 92 pays.

«  On ne peut pas répondre à cette quantité-là. Même si on voulait demain faire un agrandissement il va y avoir un moment où l’on va se heurter. Mon agent à Hong Kong il s’est avancé un peu trop vite à ce niveau-là. C’est lui qui est en négociation actuellement », affirme l'homme d'affaires.

Pour l’instant, environ 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise provient de la commercialisation réalisée au Québec. Pour Pascal Miche, pas question de délaisser ce marché pour répondre à la forte demande internationale.

«  On peut donner encore un peu plus de ce qu’on a aujourd’hui ici au Québec vers l’extérieur, mais faut quand même prioriser notre marché », assure-t-il.

Un 4e produit, un vin apéritif moelleux vieilli en barrique de cerisier et de châtaignier, sera disponible en août prochain. Il est annoncé comme étant le dernier de la lignée.

« Retour

Publicité

Canaux HD

Publicité

Clinique Dentaire Genevière LafranceTirage

Question du jour

Sécurité ferroviaire : constatez-vous des améliorations depuis la tragédie de Lac Mégantic?



Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité télé P.LPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité télé E.LPouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé JF.B

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »