Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Nouveau rôle d'évaluation La valeur foncière des maisons explose à Saint-Modeste

Publié le 11 mars 2016 à 17 h 27
Auteur :
Jasmin Dumas

Les révisons des rôles d’évaluation foncière dans les municipalités suscitent parfois la grogne. Cette année, plusieurs propriétaires de Saint-Modeste ont eu toute une surprise en recevant leur compte de taxe.

Depuis 1982, Thérèse Pelletier demeure dans sa maison de la route de la Station à Saint-Modeste. Jamais elle n’a jugé une hausse de taxe démesurée. Mais cette année…«Ma première réaction, je me suis dit ce n’est pas possible.»

La valeur de sa maison a augmenté de 33 300 dollars. Résultat, son compte de taxes est de 194 dollars plus élevé que l’année dernière. «On prend toutes les ventes, autant le boisé, l’agricole et le résidentiel. On analyse les ventes pour arriver à dire tel taux d’augmentation dans tel secteur», explique le chef d'équipe du département de l'évaluation municipale de la MRC, Guy Berger. «Je n’accepte pas ça cette manière-là, s'empresse de mentionner Mme. Pelletier. Ce n’est pas parce que le voisin a une grosse maison et qu’il la vend que moi ça donne de la valeur à ma maison.»

 stmodeste3-zm41j.jpg

Ils sont par dizaines à avoir vu l’évaluation de leurs propriétés hausser considérablement. «À l’âge qu’on a là, si ça continue comme ça à monter à tous les ans… à tous les ans ça monte, il y a tout le temps de quoi», exprime Gilbert Michaud.

Pour éponger cette augmentation, la municipalité a baissé son taux de taxation de 17 cents du cent dollars.  L’évaluation d'une maison a augmenté de 60 000$, ce qui se qui se traduit quand même sur le compte de taxes en une hausse de 308$. «Si certains avaient des propriétés qui étaient déjà évaluées à des montants proche de la valeur du marché, eux ont vu leur compte de taxe baisser. À l’inverse, ceux dont la valeur a beaucoup augmenté ont vu leur compte de taxes augmenter», précise le directeur général de Saint-Modeste, Alain Vila.

stmodeste2-ht4r8.jpg

La loi permet aux municipalités de moins de 5 000 habitants de revoir leur rôle aux six ans plutôt qu’aux trois ans dans les plus grandes villes. «La personne qui ne rénove pas pendant la période de six ans, le marché a augmenté quand même. C’est le marché qui fait en sorte que les valeurs de maison augmentes», ajoute Guy Berger.

Les propriétaires mécontents ont jusqu’au 30 avril pour contester l’évaluation.


« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok