Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Institut de la statistique du Québec La population du KRTB continue de diminuer et de vieillir

Publié le 12 février 2016 à 12 h 00
Auteur :
Jasmin Dumas

L’Institut de la statistique du Québec a publié ses chiffres démographiques pour l’année 2015. Les résultats sont décevants, la population continue de diminuer dans nos régions et le vieillissement s’accélère.

Les quatre MRC du KRTB ont vu leur population diminuer en 2015. Le maire de la ville centre de la MRC de Rivière-du-Loup porte tout de même un message d’espoir. «On a vécu ensemble des années plus difficiles au niveau économique, admet Gaétan Gamache. Ce qu’on voit comme avenir c’est une activité intéressante et même impressionnante au niveau du développement économique.»

À propos du vieillissement de la population, le démographe à l’Institut de la statistique du Québec Dominique André fait le constat suivant: «Ce phénomène-là s’accélère d’avantage dans les petites municipalités que dans les grosses.» Le maire de Sainte-Françoise, Jean-Yves Belzile, propose cette piste: «C’est certain qu’on va tenter de joindre certains services que d’autres municipalités ont qui peuvent nous aider et vice-versa.»

tableau_demographie2-12hcj.jpg

Et les prévisions sont alarmantes. Si la tendance se maintient dans les Basques, dès 2031 les 65 ans et plus seront plus nombreux que les 20-64 ans. «C’est un dossier qui nous interpelle, indique le vice-président à la Chambre de commerce de Trois-Pistoles-Notre-Dame-des-Neiges, Roberto Dionne. Et on pense aussi que c’est le ressort d’une chambre de commerce.»

Les intervenants sont unanimes, il n’y a pas de solution miracle. «Ça prend une activité économique, ça prend un climat économique favorable, ça prend des emplois», déclare M. Dionne.

capture_d__cran_2016-02-11___4.48.54_pm-

Cet enjeu ne concerne pas seulement les grandes villes, au contraire. À Rivière-du-Loup par exemple, pour une deuxième fois en quatre ans, la population a chuté en 2015. Depuis 2007 la tranche des 20 à 34 ans est en chute libre alors que celle des 60-74 ans grimpe en flèche. «On a aussi un intérêt très grand à développer le grand Rivière-du-Loup, glisse M. Gamache. Notre travail qu’on a à faire c’est d’au moins se regrouper au niveau des services, ça c’est important.»

Serait-ce le premier pas vers des fusions? L’avenir le dira.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok