Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Au profit de Leucan La petite Coralie explique sa maladie en écrivant un livre

Publié le 31 août 2017 à 15 h 18
Auteur :
Mariane Lajoie

À Saint-Urbain, une petite fille nommée Coralie, est atteinte de la leucémie. La fillette a réalisé tout un exploit. À l'âge de sept ans, elle a écrit un livre pour expliquer ce qu’elle a vécu.


http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.06.26_pm-r7gtm.png

Le quotidien de la petite Coralie a totalement été chamboulé en 2015. Les médecins lui ont diagnostiqué une leucémie. «Je m’attendais vraiment à ce qu’elle revienne le soir avec un médicament pour guérir la petite maladie anodine qu’elle avait. C’était un choc terrible. Après ça on se ressaisit, parce qu’on a une enfant qui nous attend à l’hôpital», se remémore sa mère, Marie-Josée Lacasse.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.07.10_pm-py6fx.png

«Est-ce que ça a été difficile pour toi ? Oui. Au début je devais rester isolée dans ma chambre. Je ne pouvais pas sortir de ma chambre», explique la petite Coralie Lévesque. «C’est une leucémie lymphoblastique aiguë, c’est-à-dire que c’est deux ans de traitement. Dès l’annonce du diagnostic, il y a un moment d’hospitalisation. Ensuite ce sont des traitements assez réguliers, au moins une fois par semaine. Elle a bien géré ça, c’est une enfant qui est toujours souriante, très résiliente», témoigne la Directrice multirégionale et développement philanthropique de Leucan, Nathalie Matte.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.08.14_pm-538bj.png

Entre deux traitements, Coralie a développé une véritable passion pour la lecture et l'écriture. Tellement qu'elle a décidé de raconter sa propre histoire. «On dirait que c’était comme sa façon d’exprimer ce qu’elle vivait. Je suis vraiment contente d’avoir mis quelque chose de positif là-dedans, qu’elle va avoir un souvenir, pas juste la maladie, les piqures, les aspects désagréables, les effets secondaires», se réjouit Marie-Josée Lacasse.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.07.51_pm-bsfxd.png

«J’ai aimé ça faire un livre sur ma maladie, le publier, pour que d’autres personnes puissent le lire. Giengi, on la voit beaucoup dans ton livre ? Oui, parce que c’est mon premier toutou et j’y tiens beaucoup. Qui a dessiné les dessins ? Moi, moi-même. Ça m’a pris plusieurs jours», est fière de dire Coralie.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.06.20_pm-82kcw.png

«Peut-être que Coralie deviendra une grande écrivaine. Elle a tous les talents pour le devenir. Je pense qu’on ne pouvait pas trouver meilleur outil pour sensibiliser la population. Parce que c’est illustrer le parcours de la maladie, à travers les yeux d’un enfant de sept ans. Et en plus c’est une levée de fonds pour Leucan», mentionne Nathalie Matte. 

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___11.54.11_am-2m58r.png

C'est à la fin novembre que Coralie recevra son tout dernier traitement. Un moment qu'elle et sa famille attendent avec impatience.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »