Publicité

produits kevin baconcanaux HD


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Au profit de Leucan La petite Coralie explique sa maladie en écrivant un livre

Publié le 31 août 2017 à 15 h 18
Auteur :
Mariane Lajoie

À Saint-Urbain, une petite fille nommée Coralie, est atteinte de la leucémie. La fillette a réalisé tout un exploit. À l'âge de sept ans, elle a écrit un livre pour expliquer ce qu’elle a vécu.


http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.06.26_pm-r7gtm.png

Le quotidien de la petite Coralie a totalement été chamboulé en 2015. Les médecins lui ont diagnostiqué une leucémie. «Je m’attendais vraiment à ce qu’elle revienne le soir avec un médicament pour guérir la petite maladie anodine qu’elle avait. C’était un choc terrible. Après ça on se ressaisit, parce qu’on a une enfant qui nous attend à l’hôpital», se remémore sa mère, Marie-Josée Lacasse.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.07.10_pm-py6fx.png

«Est-ce que ça a été difficile pour toi ? Oui. Au début je devais rester isolée dans ma chambre. Je ne pouvais pas sortir de ma chambre», explique la petite Coralie Lévesque. «C’est une leucémie lymphoblastique aiguë, c’est-à-dire que c’est deux ans de traitement. Dès l’annonce du diagnostic, il y a un moment d’hospitalisation. Ensuite ce sont des traitements assez réguliers, au moins une fois par semaine. Elle a bien géré ça, c’est une enfant qui est toujours souriante, très résiliente», témoigne la Directrice multirégionale et développement philanthropique de Leucan, Nathalie Matte.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.08.14_pm-538bj.png

Entre deux traitements, Coralie a développé une véritable passion pour la lecture et l'écriture. Tellement qu'elle a décidé de raconter sa propre histoire. «On dirait que c’était comme sa façon d’exprimer ce qu’elle vivait. Je suis vraiment contente d’avoir mis quelque chose de positif là-dedans, qu’elle va avoir un souvenir, pas juste la maladie, les piqures, les aspects désagréables, les effets secondaires», se réjouit Marie-Josée Lacasse.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.07.51_pm-bsfxd.png

«J’ai aimé ça faire un livre sur ma maladie, le publier, pour que d’autres personnes puissent le lire. Giengi, on la voit beaucoup dans ton livre ? Oui, parce que c’est mon premier toutou et j’y tiens beaucoup. Qui a dessiné les dessins ? Moi, moi-même. Ça m’a pris plusieurs jours», est fière de dire Coralie.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___3.06.20_pm-82kcw.png

«Peut-être que Coralie deviendra une grande écrivaine. Elle a tous les talents pour le devenir. Je pense qu’on ne pouvait pas trouver meilleur outil pour sensibiliser la population. Parce que c’est illustrer le parcours de la maladie, à travers les yeux d’un enfant de sept ans. Et en plus c’est une levée de fonds pour Leucan», mentionne Nathalie Matte. 

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-31___11.54.11_am-2m58r.png

C'est à la fin novembre que Coralie recevra son tout dernier traitement. Un moment qu'elle et sa famille attendent avec impatience.

« Retour

Publicité

Canaux HD

Question du jour

Est-ce que les municipalités devraient avoir le droit d'accorder une aide financière pour favoriser leur développement résidentiel?



Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité télé E.LPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité télé P.LPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé JF.B

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »