Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Il traversa l’océan Atlantique à la rame Joseph Gagnon met le cap sur son rêve

Publié le 17 mai 2017 à 15 h 52
Auteur :
Pierre-Antoine Gosselin
Imaginez-vous traverser l’océan atlantique d’Ouest en Est à la rame. Du Canada, jusqu’en France. C’est ce que Joseph Gagnon, un gars de 19 ans de Saint-Jean-Port-Joli va réaliser dans moins d’un mois. Il est dans les derniers préparatifs de son défi.

« J’avais un mois et mes parents m’apportaient sur le fleuve avec eux autres à la voile », explique Joseph d'entrée de jeu.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/joseph_au_rappel_-_copie.jpeg-ymwh0.peg

La navigation a toujours fait partie de la vie de Joseph Gagnon. Marqué par une traversée de l’océan atlantique à la voile en famille en 2012 et inspiré par l’histoire de Mylène Paquette, il décide lui aussi de préparer SA traversée. Et il veut la faire à la rame.

« Je me suis mis à écrire à des rameurs océaniques pour poser des questions. Ça a été vraiment de se faire des contacts dans ce domaine-là », poursuit-il.

C’est d’ailleurs sur le web qu’il rencontre Brian Conville, un Irlandais expérimenté à la rame océanique qui décide de se joindre à lui.

« Je ne cherchais pas quelqu'un pour lui donner l’occasion de ramer l’océan mais plus pour moi, d’avoir l’occasion d’apprendre de cette personne-là. »

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/joseph_gagnon_1-fs7zg.png

Joseph est en pleine préparation et tout doit être pensé. Nourriture, compresses humides, matériel de navigation et tout ce qui servira à les repérer dans cette immense masse d’eau.

« C’est sûr qu’on ne peut pas en apporter énormément de matériel, alors on apporte vraiment le minimum mais il faut quand même apporter ce qu’on a de besoin et ce qu’on pense qui peut briser », mentionne le moussaillon.

Le bateau dans lequel Joseph a son coéquipier vont vivre leurs aventures a été conçu dans l’État de Washington aux États-Unis. Ils vont y vivre pendant environ deux mois.

Ils vont ramer douze heures par jour, par tranches de deux heures.

« Ce qui risque de nous faire lâcher sur l’Atlantique, ce n’est pas le physique, c’est le moral. C’est une préparation mentale et la préparation physique va aider le mental à suivre », concède Joseph.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/de__part_01_-_copie-t9416.jpg

Rêveur de nature, le Port-Jolien s’attend aussi à vivre des moments magiques : « À la voile, ce que j’adorais, c’est les quarts de nuit. Il y a le phytoplancton qui va allumer dans l’eau. C’est vraiment impressionnant à voir, toute l’eau qui allume. Des fois, les dauphins viennent la nuit. »

Joseph Gagnon et Brian Conville quitteront Terre-Neuve au début du mois de juin. Ils espèrent arriver à Noirmoutier en France en moins de 60 jours.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »