Publicité

Hypothéca Denis Côtécanaux HDproduits kevin bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Il traversa l’océan Atlantique à la rame Joseph Gagnon met le cap sur son rêve

Publié le 17 mai 2017 à 15 h 52
Auteur :
Pierre-Antoine Gosselin
Imaginez-vous traverser l’océan atlantique d’Ouest en Est à la rame. Du Canada, jusqu’en France. C’est ce que Joseph Gagnon, un gars de 19 ans de Saint-Jean-Port-Joli va réaliser dans moins d’un mois. Il est dans les derniers préparatifs de son défi.

« J’avais un mois et mes parents m’apportaient sur le fleuve avec eux autres à la voile », explique Joseph d'entrée de jeu.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/joseph_au_rappel_-_copie.jpeg-ymwh0.peg

La navigation a toujours fait partie de la vie de Joseph Gagnon. Marqué par une traversée de l’océan atlantique à la voile en famille en 2012 et inspiré par l’histoire de Mylène Paquette, il décide lui aussi de préparer SA traversée. Et il veut la faire à la rame.

« Je me suis mis à écrire à des rameurs océaniques pour poser des questions. Ça a été vraiment de se faire des contacts dans ce domaine-là », poursuit-il.

C’est d’ailleurs sur le web qu’il rencontre Brian Conville, un Irlandais expérimenté à la rame océanique qui décide de se joindre à lui.

« Je ne cherchais pas quelqu'un pour lui donner l’occasion de ramer l’océan mais plus pour moi, d’avoir l’occasion d’apprendre de cette personne-là. »

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/joseph_gagnon_1-fs7zg.png

Joseph est en pleine préparation et tout doit être pensé. Nourriture, compresses humides, matériel de navigation et tout ce qui servira à les repérer dans cette immense masse d’eau.

« C’est sûr qu’on ne peut pas en apporter énormément de matériel, alors on apporte vraiment le minimum mais il faut quand même apporter ce qu’on a de besoin et ce qu’on pense qui peut briser », mentionne le moussaillon.

Le bateau dans lequel Joseph a son coéquipier vont vivre leurs aventures a été conçu dans l’État de Washington aux États-Unis. Ils vont y vivre pendant environ deux mois.

Ils vont ramer douze heures par jour, par tranches de deux heures.

« Ce qui risque de nous faire lâcher sur l’Atlantique, ce n’est pas le physique, c’est le moral. C’est une préparation mentale et la préparation physique va aider le mental à suivre », concède Joseph.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/de__part_01_-_copie-t9416.jpg

Rêveur de nature, le Port-Jolien s’attend aussi à vivre des moments magiques : « À la voile, ce que j’adorais, c’est les quarts de nuit. Il y a le phytoplancton qui va allumer dans l’eau. C’est vraiment impressionnant à voir, toute l’eau qui allume. Des fois, les dauphins viennent la nuit. »

Joseph Gagnon et Brian Conville quitteront Terre-Neuve au début du mois de juin. Ils espèrent arriver à Noirmoutier en France en moins de 60 jours.

« Retour

Publicité

Canaux HD

Publicité

TirageSaon du débosselage TémiscouataFaut voir Pelletier

Question du jour

Qu'est-ce qui détermine votre choix d'une crème solaire?






Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé P.LPouvoir de la publicité télé JF.BPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité télé E.L

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »