Publicité

produits kevin baconcanaux HD


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

La situation pourrait toutefois changer prochainement Fermeture de la seule épicerie à Petite-Rivière-Saint-François

Publié le 10 août 2017 à 16 h 06
Auteur :
Mariane Lajoie

La municipalité de Petite-Rivière-Saint-François n’a plus d’épicerie depuis une dizaine de jours. Alimentation entre Mer et Monts a décidé de fermer ses portes définitivement. Une situation qui pourrait toutefois changer prochainement.


http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-10___3.57.53_pm-r3wb6.png

Le maire, Gérald Maltais, assure que deux promoteurs ont démontré de l’intérêt pour les locaux, dont une bannière d'épicerie à grande surface bien connue au Québec. «On est déjà en discussion avec eux. Ça devrait prendre une bonne orientation d’ici 24 heures, 48 heures. D’après moi ça pourrait ouvrir avant l’automne. Nous un dépanneur avec essence, c’est un service essentiel. Et la population en veut un dépanneur», affirme-t-il.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-10___3.58.05_pm-sgpy2.png

À peine dix jours après la fermeture, les citoyens s’ennuient déjà de l’épicerie et de la station-service. «C’était très pratique. Ce n’est même pas possible de vivre pas d’épicerie. Surtout moi, je n’ai pas d’auto», témoigne une dame. «On comprend que ça nous dérange. Parce qu’il y avait le gaz, l’épicerie. Là le gaz il y a un problème, charrier le gaz avec les chars à Baie-Saint-Paul», complète un homme. 

L’ancien propriétaire a décidé de fermer boutique pour cause de non-rentabilité. Gérald Maltais est d’avis qu’une épicerie dans sa municipalité est nécessaire pour accueillir les touristes. «Ça fait plusieurs années qu’on prêche pour attirer le touriste chez nous, qu’on se fait dire qu’on a un beau village. Quand ce touriste-là demande pour aller au dépanneur ou avoir besoin un peu d’essence, et qu’on en n’a pas, moi je considère qu’on ferait un pas de recul important», assure Gérald Maltais.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-08-10___3.57.59_pm-2z9q7.png

«C’est sûr qu’on s’attendait à avoir une épicerie locale. Ça faisait partie de l’annonce du chalet d’ailleurs», mentionne un touriste.

Puisqu’il s’agit d’un service essentiel, le conseil municipal pourrait décider d’aider financièrement les futurs administrateurs de l’épicerie, jusqu’à un montant maximal de 25 000 dollars.

« Retour

Publicité

Canaux HD

Publicité

Clinique Dentaire Genevière LafranceFaut voir Pelletier

Question du jour

Est-ce que la présence du myriophylle à épi dans les cours d'eau de la région vous inquiète?



Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité télé E.LPouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité télé P.LPouvoir de la publicité télé JF.B

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »