Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

DSFNO 3241 livres par la poste cet été

Publié le 23 juin 2016 à 09 h 47
Auteur :
Jacob Cassidy
D’ici quelques heures, les élèves du Nouveau-Brunswick rangeront leurs effets scolaires pour les vacances. Au district scolaire Francophone du Nord-Ouest, ce n’est toutefois pas une raison pour délaisser définitivement les livres. Le programme  estival de lecture Un livre-courrier est de retour pour une 6e année.

Les élèves de l’école Monseigneur-Mathieu-Mazerolle, de Rivière-Verte, bouquineront tout au long de l’été. Dans les prochains mois, ils recevront sept livres  par la poste dans le cadre du programme estival de lecture. «Ça leur donne le goût de lire et quand ils vont au courrier ils sont tout excités. Ils veulent voir la carte postale, ils veulent voir le livre»,  partage Julie Beauregard, une mère qui y participe depuis quelques années.

p2_ecole_riviere_verte-y90pw.png

Le programme Un livre-courrier a été créé en 2010.  Il permettra, cet été, à 436 élèves de la maternelle à la troisième année de continuer à lire durant les vacances. «Les élèves qui lisent pendant l’été vont avoir un gain d’un mois d’apprentissage, tandis que les élèves qui ne lisent pas vont avoir l’équivalent d’une perte de deux à trois mois en ce qui a trait de leurs compétences en lecture», explique la conceptrice Marie-Josée Long.

Chacun des participants a été ciblé dans le but de conserver les notions acquises pendant l’année. «Chaque enfant dans la salle de classe, au courant de l’année, a été évalué. On a analysé leur niveau de lecture. Donc on cible vraiment les besoins de l’élève», mentionne une enseignante de deuxième année, Tracy Gagnon-Ringuette.

C’est grâce à la participation de plus de 300 bénévoles que le projet pourra être une réussite. À toutes les deux semaines, ils auront la tâche d’envoyer un bouquin et une carte postale à l’élève auquel ils ont été jumelés. «Quand un enfant a fini de lire le livre, il a une petite auto-évaluation qu’il remplit au verso de la carte-postale. Il va aussi voir un jeu, pour aller jouer avec les sons, les mots», affirme Mme Long.

p1_ecole_riviere_verte-mpbx9.png

«Les nouveaux apprennent à lire et il y a des nouveaux mots et ils trouvent ça amusant et on a un bon temps de qualité avec les enfants pendant l’été avec les livres», commente Julie Beauregard. 

D’autres établissements ont commencé à s’intéresser à ce programme unique au pays. Un projet pilote a d’ailleurs été implanté dans le sud de la province.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok