Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Philipped-de-Néri Vert Demain : les impacts environnementaux des grands projets hydroélectriques

Publié le 27 août 2014 à 16 h 59
Auteur :
Pascale Robitaille

Le producteur Hidalgo Médias est fier d'annoncer la sortie prochaine du documentaire Castor inc. Harnacher, détourner et ennoyer, réalisée par Jean-François Vallée, professeur au cégep de La Pocatière et résident de Saint-Philippe-de-Néri.

 

Le film illustre les différents points de vue qui coexistent au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord quant aux impacts environnementaux, économiques et sociaux des grands projets hydroélectriques. Le point de départ choisi pour l'illustrer consiste en deux projets très concrets déjà réalisés dans la région du nord du Lac-Saint-Jean : la construction du barrage Péribonka IV (à la confluence de la Manouane, 2002-2008) ainsi que les dérivations des rivières Manouane, Sault-aux-Cochons et Portneuf vers le réservoir Pipmuacan, qui touchent les MRC de la Haute-Côte-Nord et du Fjord-du-Saguenay.

 

Hypothéquée par quatre barrages, la rivière Péribonka a payé cher son tribut au développement hydroélectrique, public comme privé. Sensible à ce fait, Jean-François Vallée a investi son temps et son argent personnel pour en illustrer les impacts environnementaux, économiques et sociaux. Ces impacts sont mis en perspective avec ce qu’on a surnommé « La tragédie du Lac-Saint-Jean », soit son ennoiement en 1926 par la compagnie Alcan, qui l'a transformé en réservoir. Au passage, on y relate également le combat victorieux mené au début des années 1990 par un comité fort de 12 000 membres opposés à un avant-projet de quatre barrages qui menaçaient alors la rivière Ashuapmushuan, principal affluent du Lac Saint-Jean.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok