Publicité

Hypothéca Denis Côtécanaux HDproduits kevin bacon


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

On en compte huit, alors qu'il en faudrait douze Un manque d'agents de la faune dans Charlevoix à combler

Publié le 13 avril 2017 à 15 h 43
Auteur :
Mariane Lajoie

La baisse du nombre d'agents de la faune inquiète, particulièrement dans Charlevoix. À Québec, l’opposition officielle demande que des actions soient prises. 


http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-04-13___3.53.04_pm-nh009.png

12 agents de la faune. C’est ce qu’on devrait compter dans Charlevoix, répartis entre les postes de La Malbaie et de Baie-Saint-Paul. Mais la réalité est différente. «On parle à Baie-Saint-Paul de quatre permanents, dont un lieutenant, qui ne va pas sur le terrain, une personne qui n’est pas arrivée, et une personne à temps partiel. Quand on parle de La Malbaie, on parle de deux permanents et une à temps partiel», compte le porte-parole du Parti Québécois en matière de Forêts, Faune et Parc, Sylvain Roy.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-04-13___3.53.15_pm-v6d0p.png

«Sous le gouvernement Marois, l’année où ils ont été au pouvoir, on a perdu deux temps complets dans la région de Charlevoix. Mais le nombre de neuf agents de la faune, au moment de mon arrivée, est toujours le même. Il y a eu perte effectivement, mais le nombre est stable», se défend la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-04-13___3.53.06_pm-d9fbr.png

Ce qui dérange le Parti québécois, c’est que le travail administratif des agents de la faune occupent 50% de leur horaire. Donc pendant ce temps, ils ne sont pas sur le terrain, mais bien dans leur bureau. «Ça fait trente ans que je suis dans le bois et puis ça a été très rare, je ne peux pas compter cinq fois où j’ai rencontré des gardes chasse en forêt», affirme l'adepte de chasse, pêche et trappe, Lyne Bélanger.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-04-13___3.53.47_pm-1jbgd.png

«Ils sont sur le terrain, mais ils doivent aussi faire des tâches administratives, donc entrer dans un même fichier autant les infractions que les constats sur le terrain», explique Caroline Simard.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/capture_d__cran_2017-04-13___3.54.04_pm-g07t9.png

Leurs rôles sont multiples. «Ce sont les constats d’infraction, c’est la présence de l’état, ça va permettre de bonifier la pratique pour les 700 000 pêcheurs et 300 000 chasseurs au Québec», énumère Sylvain Roy. «On se doit de travailler ensemble pour l’équilibre et pour protéger notre forêt, nos animaux, sécuriser les gens en forêt, qu’ils vérifient les permis», affirme Lyne Bélanger.

Dans son plus récent budget, le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 24,5 millions de dollars sur cinq ans pour protéger la faune. 40 agents seront ajoutés. Reste à savoir si la région de Charlevoix en bénéficiera

« Retour

Publicité

Canaux HD

Publicité

Clinique Dentaire Genevière LafranceTirage

Question du jour

Faîtes-vous preuve de vigilance sur la route en présence de motocyclistes?



Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité télé JF.BPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé E.LPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité télé P.L

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »