Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Il a porté secours à un collègue Le pompier Tommy Dionne décoré d'une médaille

Publié le 13 octobre 2017 à 15 h 18
Auteur :
Communiqué

Le pompier Tommy Dionne a fait preuve de leadership remarquable et de dépassement de soi lors d’une intervention à caractère exceptionnel. Son sang-froid, sa force de persuasion, sa capacité à donner des indications claires et directes, ainsi que sa rapidité d’intervention auront permis de sauver la vie d’un ami et collègue.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/tommy_dionne_laureat-k89mw.jpg

Le Service intermunicipal de sécurité incendie de La Pocatière reçoit un appel au sujet d’un feu faisant rage au Centre de développement bioalimentaire du Québec à Sainte-Anne-de-la-Pocatière le 7 septembre 2016, vers 6 h. Dès son arrivée sur les lieux, le pompier Stéphane D’Amours est affecté au combat de l’incendie qui se trouve dans la chaufferie à biomasse. 

À 6 h 45, le pompier D’Amours avise son supérieur, le directeur Stéphane Dubé, qu’il ne se sent pas très bien. Le directeur Dubé demande qu’il soit immédiatement évalué par les ambulanciers sur place. Trente minutes plus tard, le pompier informe son supérieur qu’il se sent prêt à retourner combattre l’incendie. Le directeur Dubé l’assigne plutôt à d’autres tâches à la caserne en compagnie d'un autre pompier.

Vers 7 h 45, le directeur Dubé est informé que le pompier D’Amours a de nouveau un malaise. Le supérieur ordonne immédiatement au pompier Tommy Dionne d’accompagner son collègue à l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima.

Le pompier D’Amours, pour sa part, souhaite simplement retourner chez lui pour se reposer. Le pompier Dionne le convainc de suivre les ordres et de se rendre au centre hospitalier. Alors qu’ils sont en route, le pompier D’Amours perd conscience. Le pompier Dionne fonce alors en direction du service des urgences du centre hospitalier, sirène hurlante et gyrophares allumés.

À environ 500 mètres de leur destination, le pompier D’Amours cesse de respirer. Le pompier Dionne garde son sang-froid et gare le véhicule devant le service des urgences. Il intercepte un passant et lui demande d’aller chercher du secours à l’intérieur. Pendant ce temps, il pratique sans hésiter des manœuvres de réanimation cardiorespiratoire directement dans le véhicule. Pris en charge par le personnel médical, le pompier D’Amours sera finalement transféré à l’Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec pour y recevoir les soins appropriés. 


 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok