Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Cacouna Le parc côtier Kiskotuk : un projet porté par sa communauté!

Publié le 11 octobre 2017 à 08 h 43
Auteur :
Catherine Pellerin

C’est au pied d’un des tout nouveaux chalets du camping des Passereaux que la Société du parc côtier Kiskotuk et la MRC de Rivière-du-Loup a souligné la grande contribution des entreprises et des organismes louperiviens dans la réalisation du parc, en plus de dévoiler les infrastructures qui composent le camping des Passereaux récemment réalisées.

Des infrastructures d’hébergement de qualité!

Ces investissements ont permis le développement de la première phase du camping des Passereaux, où on y retrouve treize sites pour tentes dont quelques-uns sont équipés de plateformes à flanc de montagne et deux chalets rustiques, création de l’architecte Fabien Nadeau.

« Ces premiers chalets, d’un projet qui en comptera quatre, peuvent être loués dès cet automne en contactant le 418 867-8882 poste 205 ou à eblier@romm.ca », indique monsieur Robert Gagnon, gestionnaire du projet et directeur de la Corporation PARC Bas-Saint-Laurent.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/partenaires_cp_pck_06-10-2017-xmb1r.jpg

Plusieurs autres infrastructures d’accueil, d’hébergement et de plein air verront le jour en 2018 dont entre autres, un bâtiment d’accueil multiservice au secteur des Passereaux. Le parc débutera officiellement sa première saison d’opération en juin 2018. À noter que les belvédères d’observation et les sentiers pédestres ainsi que les pistes cyclables sont accessibles  en tout temps, et ce, gratuitement.

Un appui de taille du milieu louperivien !

« Près de 46 % du financement du projet de parc provient de notre milieu, soit plus de 238 000 $ » explique le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la Société du parc côtier Kiskotuk, monsieur Michel Lagacé. « Il s’agit d’un indicatif clair que le milieu voit tout le potentiel des retombées de l’implantation du parc. Rares sont les projets dont le financement compte une part aussi importante issue du milieu », souligne monsieur Lagacé.

En plus du financement provenant de la MRC, principal promoteur du projet, des municipalités de Cacouna et de L’Isle-Verte, de la Corporation du Petit-Témis et de Mountain Equipment COOP, près d’une vingtaine d’entreprises ont joint les rangs des partenaires privés du parc régional, entre autres, l’entreprise Tourbières Berger qui est partenaire Excellence.

« Il a été tout naturel pour Tourbières Berger de devenir le principal partenaire Excellence du parc côtier Kiskotuk. Ce projet rejoint plusieurs des valeurs en développement durable prônées par notre entreprise », indique madame Mélissa Berger, co-PDG des Tourbières Berger.

Les autres partenaires financiers majeurs du parc confirmés sont Prelco, Verbois, Campor Environnement, Les Électriciens Desjardins et Groupe Lebel.

Plusieurs individus ont également contribué à la mise en place du parc par le biais de la campagne de financement participatif de la Ruche Bas-Saint-Laurent qui a permis d’amasser plus de 5 000 $ pour la construction des deux premiers chalets!

Rappelons que le parc côtier Kiskotuk est une initiative née de la MRC de Rivière-du-Loup en 2012 pour mettre en valeur et préserver le corridor côtier des municipalités de Cacouna et de L’Isle-Verte par la création d’un parc régional humanisé. Notre-Dame-des-Sept-Douleurs a depuis joint le territoire du parc.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »