Publicité

produits kevin baconcanaux HD


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Projet de loi 128 Interdiction des chiens «dangereux»: un débat sensible

Publié le 12 juillet 2017 à 16 h 41
Auteur :
Jasmin Dumas

Il est encore trop tôt pour savoir si la fillette de 7 ans, qui a été attaquée sournoisement par un chien lundi à Témiscouata-sur-le-Lac, pourra retrouver la motricité de son bras. C’est un évènement qui ne laisse personne indifférent et qui relance aussi le débat sur l’interdiction des chiens dangereux.

«Il avait l’air gentil. Rien ne laissait présager que cet animal-là allait avoir un tel comportement», affirmait la vétérinaire qui a examiné le boxer mélanger au pitbull suite à l'incident. Personne n’a pu prévenir ce qui s’est produit à Témiscouata-sur-le-Lac lundi soir lorsque la petite Audrey a été sauvagement attaquée par le chien d’un voisin.

«Ça fait trop qui arrivent. Il y a eu un décès dernièrement ailleurs en province. Alors je trouve ça très triste», commente une citoyenne. «Je ne suis pas choqué, ça peut arriver à tout le monde. C’est un chien et un chien ça peut mordre», se résignait un passant.
 http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/chiens2-bztm9.jpg

Cet incident relance le débat sensible et souvent émotif de l’interdiction des chiens dangereux. Le projet de loi 128 déposé par le gouvernement libéral au printemps dernier prévoir bannir tous les chiens de types pitbull ou de croisement avec cette race. Une question qui divise. «Je pense que ça serait une bonne solution parce que les personnes qui achètent ces chiens-là les élèvent mal», juge une dame. Tous ne partagent pas cet avis, comme ce jeune homme: «On ne devrait pas interdire ces chiens. Ce sont des bêtes formidables. Moi j’en côtois tout le temps et les maîtres sont géniaux, les chiens sont géniaux. Je ne comprends pas pourquoi il y a un débat là-dessus en ce moment.»

La loi obligera également les municipalités à ordonner l’euthanasie des chiens qui causeront des blessures graves à un humain ou à un animal de compagnie. «Moi je considère qu’il y a d’autres moyens. Il faut l’enlever de l’endroit où il est, qu’il soit mis en évaluation pour vraiment tester c’est quoi qui le fait agir comme ça. C’est de la peur? C’est vraiment de l’agressivité? C'est de la prédation? À ce moment, oui l'euthanasie est la seule option», observe Nathalie Caron, éducatrice et comportementaliste canin.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/chiens1-v9km8.jpg

Ceux qui possèdent déjà un chien interdit pourront le garder. Selon ces comportementalistes canins d’expérience, le rôle du maître est déterminant. «Le chien ne nait pas agressif. Il faut comprendre une chose, l’agressivité est une conséquence souvent à la peur, aussi à la maltraitance», analyse Mélanie Caron.

Quant à Audrey, elle est toujours hospitalisée au CHU Sainte-Justine dans l’espoir de garder le moins de séquelles possibles de cette attaque sournoise.

« Retour

Publicité

Canaux HD

Publicité

Essaie QASHQAIClinique Dentaire Genevière Lafrance

Question du jour

Trouvez-vous difficile de partager la route avec des véhicules agricoles?



Voir le résultat Envoyer

Publicité

Pouvoir de la publicité télé E.LPouvoir de la publicité télé S.LPouvoir de la publicité E.MPouvoir de la publicité télé N.DPouvoir de la publicité télé P.LPouvoir de la publicité télé JF.B

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »