Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Jacques EXCLUSIF - À 81 ans, il construit un avion de ses propres mains

Publié le 19 mars 2013 à 18 h 05
Auteur :
Marie-Pierre Beaubien

L’histoire qui suit démontre bien qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser des exploits.  À 81 ans, un homme d’Edmundston construit un avion de ses propres mains. Cet appareil de près de neuf cent livres est presque terminé. Guy Savoie compte bien le piloter cet été. 


Guy Savoie passe près de 4 heures par jour à bricoler dans son atelier depuis près de six mois.  L’homme de 81 ans fabrique rien de moins qu’un Zenair 750, un avion monomoteur à deux places. «On appelle ça le jeeps des avions.  On peut aller un peu partout avec ça, aller sur le lac. Ça peut atterrir sur la neige», a expliqué Guy Savoie.


L’ancien chirurgien est minutieux.  Il vérifie les plans deux fois plutôt qu’une avant de se lancer dans une opération. «Tout est fabriqué, les grosses pièces.  Là, je suis dans les détails de l’intérieur de la carlingue, les sièges, les pédales, le contrôle. Je vais installer ça la semaine prochaine.  J’ai mis les roues-là», a souligné le pilote.

 

Sa passion pour les avions, il l’a partagé avec sa famille au cours des années. Son fils est devenu pilote de ligne pour Air Canada. Et sa femme, elle, a vécu des expériences plutôt invraisemblables. «Des fois le dimanche matin, on allait déjeuner à quelques part en avion.  C’était le fun.  – Ça change le quotidien? Exactement oui, ça fait différent», a répondu Janine Savoie.


Mais bien avant de planer dans les airs, le nouvel avion de Guy Savoie devra passer plusieurs inspections. «Dans quelques semaines, on va avoir une première inspection.  L’ingénieur du gouvernement va venir inspecter ce qu’on appelle le pre-closure, avant que je ferme tout», a indiqué le Néo-Brunswickois.


Il y aura ensuite une seconde vérification, extérieure cette fois pour garantir la sécurité de l’appareil.  Si tout se déroule bien, l’avion pourrait prendre son envol cet été.  «Ça commence à avoir des fourmis dans les pieds», a-t-il avoué le sourire aux lèvres.


Et le pilote réserve à sa femme encore quelques surprises. «Il veut même m’apprendre à atterrir l’avion au cas où une urgence arriverait.  Au moins, je pourrais ne pas rester dans l’air», a  admis la femme de M. Savoie.

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok