Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Loi sur le patrimoine culturel Canot à glace sur le fleuve Saint-Laurent : un élément du patrimoine du Québec

Publié le 12 février 2014 à 11 h 19
Auteur :
Communiqué

À l'occasion de la finale de la course en canot du Carnaval de Québec, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, annonce la désignation de la pratique du canot à glace sur le fleuve Saint-Laurent en tant qu'élément du patrimoine immatériel, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Cet événement a lieu en présence de Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable des dossiers de la culture, du patrimoine et de l'aménagement du territoire.

« Le geste posé aujourd'hui vise à reconnaître un élément fort de notre héritage collectif, une pratique qui a résisté au temps et, surtout, aux rigueurs de l'hiver puisque le canot à glace se pratiquait d'abord par nécessité, bien avant de devenir un sport. Nous sommes aujourd'hui témoins de la sauvegarde d'une pratique dans le patrimoine immatériel qui se confirme par l'appropriation par le milieu qui la porte avec fierté et la garde bien vivante », a déclaré Maka Kotto.

canot_glace_cr_dit_tva-2x4g6.jpg

La pratique du canot à glace sur le fleuve Saint-Laurent repose sur un ensemble de connaissances et de savoir-faire qui sont transmis d'une génération à l'autre. Cette désignation vient confirmer la valeur patrimoniale d'une pratique ancestrale, qui est une représentation distinctive de la culture québécoise. L'apprentissage de cette pratique s'est fait par observation et imitation, dans son contexte naturel, soit le fleuve Saint-Laurent, en hiver.

La navigation en canot sur le fleuve Saint-Laurent a d'abord été un moyen de déplacement entre divers lieux. Elle a ensuite donné naissance au métier de passeur, qui consistait à transporter des personnes, des marchandises ou du courrier d'une rive à l'autre. La pratique du canot à glace est maintenant un sport de compétition qui exige, comme autrefois, une connaissance du fleuve, des glaces, des vents et des courants.

« En soutenant depuis 60 ans maintenant le Carnaval de Québec, qui inscrit annuellement la course en canot à glace dans sa programmation, la Ville de Québec contribue à garder vivante cette tradition dans la mémoire et dans l'imaginaire de tous. Je salue le geste du gouvernement du Québec d'inscrire cette pratique ancestrale sur la liste du patrimoine immatériel et, par le fait même, d'affirmer l'importance et d'assurer la pérennité de cette tradition », a conclu Julie Lemieux.

De l'information additionnelle concernant la pratique du canot à glace sur le fleuve Saint-Laurent ainsi que tous les éléments patrimoniaux inscrits au Registre du patrimoine culturel du Québec sont disponibles sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec, au www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca.

Projet de documentation de la pratique du canot à glace

Pour l'occasion et dans le cadre du deuxième appel de projets en patrimoine culturel, la Société québécoise d'ethnologie se voit attribuer une subvention de 40 000 $ pour son projet de documentation de la pratique du canot à glace sur l'ensemble du territoire québécois.

Les résultats de cette étude et les constats qui seront dégagés viendront guider le ministère de la Culture et des Communications dans sa façon d'intervenir pour assurer la connaissance et la transmission de cette tradition.

canot_glace_cr_dit_tva2-wmk6h.jpg

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »