Publicité

Visitez notre nouveau site Internet


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Alexandre Camp musical: la lumière au bout du tunnel

Publié le 8 août 2017 à 16 h 11
Auteur :
Marie-Pierre Beaubien

Depuis une dizaine d'années, le Camp musical Saint-Alexandre se bat contre l'iniquité du financement gouvernemental.  Certains organismes comparables peuvent recevoir une aide financière deux fois plus élevée. Voilà que le ministère de la Culture a bonifié son programme d'aide.

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/stock_camp1-bfs07.jpg

La direction du camp musical de Saint-Alexandre fonde beaucoup d’espoir dans le nouveau programme pour la formation en art. «On se bat depuis plusieurs années pour que cette équité revienne.  Je pense qu’on est en train de voir la lumière au bout du tunnel», a déclaré le directeur du camp musical, Mathieu Rivest. 

Actuellement, le financement est jugé inéquitable. L’organisme reçoit parfois la moitié des sommes octroyées à autre camp de même taille, avec des services similaires. 

«C’était un biais historique.  La seule véritable raison c’est qu’il y a eu une erreur historique qui a perduré dans le temps.  On a fait le calcul. C’est près d’un million de dollars de différence de financement avec les années depuis l’ouverture du programme», a-t-il expliqué.  

http://cimt.teleinterrives.com/img/nouvelles/normales/stock_camp2-gj2wh.jpg

Par conséquent, des enseignants sont  moins bien payés qu’ailleurs. «On aimerait venir plus, mais on ne peut pas, parce que ce n’est pas un camp qui nous permet de joindre les deux  bouts. Les raisons pour lesquelles on revient, c’est que socialement puis humainement c’est une belle expérience», a souligné l'enseignant de percussions, Olivier Bussière. à

«Ça devient frustrant pour moi qui est directeur du camp, d’engager des gens qui sont formés qui ont des maitrises, qui sont diplômés comme professeur, comme musicien et de ne pas être en mesure d’offrir des salaires compétitifs», a affirmé MAthieu Rivest.   

Le directeur veut être aux premières loges lors de l'affectation des ressources du nouveau programme l’an prochain.

Pour vous montrer toute l’importance de ce camp musical dans la région, 550 jeunes et moins jeunes participent aux activités cette année seulement. Et l’organisme embauche 75 employés.

 

« Retour

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Publicité

Visitez notre nouveau site Internet

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CIMT Nouvelles

Voir tous les tweets »